noises screen

mapping .

année

2016

projet

Workshop réalisé dans les studios de Théoriz. Mapping avec les logiciels Resolume et Augmenta.
Projet réalisé avec Amandine Biou et Pauline Barthe.

rôles

Direction artistique · Graphisme · Scénarisation · Rédaction · Gestion de projet

note d’intention .

La prison est un lieu de bruits sourds, omniprésents. Chaque son représente quelque chose : un sentiment, une action, un souvenir. A travers ce projet, nous voulions rendre compte de ce phénomène, de cette surveillance par le bruit, mais aussi par l’image. Sans voir, on sait ce qu’il se passe. Chaque son ricoche sur les murs. Tous les sens sont en éveil, et un moindre bruit de clefs peut vous donner des sueurs froides. Tout est fait pour se sentir mal à l’aise, être constamment oppressé. Un huis clos impersonnel et froid que chaque détenu éprouve chaque jour, à répétition. Ce projet se base sur le reconditionnement par le bruit et l’image qu’il produit dans l’inconscient des détenus, en mettant le public en immersion, en le confrontant à ses sens.

Vous entrez dans une pièce neutre, de la neige télévisuelle vous englobe du sol aux murs. Vous n’avez plus aucun point de repère. Vous vous retrouvez complètement entouré d’écrans. Chacun de vos pas est surveillé. Comme dans une cours, vous errez, ne sachant où aller. D’un coup, vous actionnez un bruit, une goutte ou une alarme que l’on entend au loin. On peut imaginer une entité telle Big Brother à travers ces écrans démesurés, réagissant à une action, une volonté, un geste. Chaque mouvement proscrit est puni. Vous êtes les seuls responsables de vos actes, et tout le monde vous observe, caché derrière cette neige.

projet .

vidéo du mapping

logovw

©Studiovw 2018 · All right reserved · privacy